Drones : photos, vidéo ou encore sauvetage, ils servent à tout

Apparus il y a quelques années avec de petits modèles capables de voler à peine plus de 10 minutes et prévus pour embarquer une caméra GoPro, les drones ne cessent depuis d’évoluer, de grossir et d’investir de nouveaux secteurs. Le high-tech s’invite partout, toujours plus performant.
drone vidéo quadricoptère

Drones de loisirs : photo et vidéo

Lorsque l’on évoque les drones, pour beaucoup on envisage encore et seulement ces petits appareils télécommandés et un peu bruyant, pour faire quelques photos au-dessus d’une zone ou de filmer une sortie ou un événement en famille.

Les premiers étaient certes puissants, mais un peu gadget comparés à ceux disponibles sur le marché aujourd’hui.

Les modèles, les prix et les puissances ont changé, aussi on en trouve désormais à tous les prix et avec des caractéristiques très variées.
D’à peine une centaine d’euros pour commencer avec des mini drones, à plusieurs milliers y compris pour un usage amateur.

Parmi les leaders, on trouve bien sûr l’incontournable DJI qui s’est fait connaître depuis son premier Phantom 1, et qui depuis ne cesse de sortir des modèles toujours plus performants.
On trouve aussi Parrot, société française spécialisée dans ces engins volants.

Pour les photographes amateurs et professionnels, ces drones permettent une prise de vue exceptionnelle pour des reportages photos,

 

Un homme pilote un drone photo et vidéo de loisirs

Drones vidéo professionnels

Désormais utilisés pour les films, clips vidéo ou vidéos publicitaires… les drones vidéo professionnels sont impressionnants.

Capables de supporter des charges de plusieurs dizaines de kilos, de voler à près de 100 km/h, de filmer en très haute résolution, 4k bien entendu…
Dans le cinéma et la publicité, les drones ont ouvert des possibilités énormes. Là où il fallait auparavant louer un avion ou un hélicoptère et ne surtout pas se rater sur les prises de vues, il suffit désormais d’investir dans l’un de ces engins pour lever énormément de contraintes.

Un gain en efficacité, en liberté et en productivité énorme.

Drone vidéo professionnel avec une grosse caméra

 

Dans l’agriculture

Le monde agricole se connecte et devient lui aussi high-tech.
En fait, on imagine assez peu à quelques la technologie est aujourd’hui omniprésente dans l’élevage et l’agriculture.

Les agriculteurs peuvent ainsi s’équiper de drones particuliers, généralement imposants, pour surveiller les récoltes : détecter les zones à irriguer, surveiller les dégâts de nuisibles et gibiers…
Mais aussi pour appliquer des traitements en des points très précis, sans avoir à passer sur l’intégralité de la culture.

 

drones pour surveiller des champs en agriculture

La protection

Dans de nombreux pays, les différents corps de métiers s’équipent eux aussi de drones, pour agir toujours plus vite et de façon plus précise sur les lieux où une intervention est nécessaire.

La police et la gendarmerie dispose ainsi de drones spécifiques, capables de survoler une zone et de filmer tout ce qu’il s’y passe, pour lutter contre d’éventuelles infractions et pouvoir interpeller immédiatement les responsables.
En France, ce fut notamment le cas lors du dernier G7.

Pour ce qui est de porter secours aux victimes et lutter contre les catastrophes, les pompiers aussi commencent à s’équiper.
On peut ainsi trouver par exemple les drones de Parrot spécialement prévus pour la lutte contre les incendies : les drones vont permettre de survoler et de surveiller rapidement une vaste zone pour détecter au plus vite et précisément les départs de feu, grâce notamment à des caméras thermiques.
Ainsi, le pilote peut en tout sécurité surveiller des forêts et alerter sur un départ d’incendie en temps réel.

Ailleurs, des prototypes beaucoup plus massifs sont testés pour pouvoir transporter un pompier ainsi que des charges à pulvériser sur les flammes pour les étouffer. Objectif : atteindre très vite un bureau ou un appartement en flamme et cibler avec précision le feu.

 

Le transport

Qui n’a pas entendu de ces projets fous, notamment venant d’Amazon, de libérer dans les villes des armadas de drones livreurs qui transporteront automatique par voie aérienne les colis ?

Entre les drones volants et ceux roulant sur les trottoirs pour livrer automatiquement le courrier de La Poste, les villes résonneraient rapidement des vrombissements de ces engins.

Avec l’évolution des technologies, et si l’on fait le parallèle avec les prototypes de taxis volants, à l’avenir de plus gros drones pourraient alors voir le jour pour transporter des cargaisons encore plus lourdes.
Faire les courses signifiera peut-être passer commande en ligne, puis récupérer l’ensemble des produits directement par drone dans les heures qui suivront.

 

Les causes environnementales

Certaines associations ou sociétés pensent aussi aux bienfaits pour l’environnement.
Ainsi la société DroneSeed par exemple (société américaine), a mis au point un drone bardé de capteurs et boosté à l’intelligence artificielle, pour reboiser de grandes surfaces.

Ces gros engins (qui pèsent tout de même 25 kg), survolent des secteurs déboisés suite à des incendies par exemple. Aux Etats-Unis, la Californie est régulière la proie d’immenses incendies qui ravagent des zones énormes.

Les drones donc, volent à basse altitude et cartographies les zones dévastées et vont être capables d’analyser les espèces végétales du secteur, les éventuels nuisibles etc.
Ils peuvent alors larguer des semences pour contribuer à la reforestation de ces zones dans les meilleures conditions possibles.

L’idée n’est d’ailleurs pas nouvelle, puisqu’un ancien ingénieur de la Nasa, Laurent Fletcher, avait lui aussi et quelques années auparavant travaillé sur la question.
En automatisant à grande échelle des procédés de plantation, il comptait atteindre le milliard d’arbres ainsi replantés en 1 an.

Gilles
Gilles
Chef de projet, je travaille sur le web, j'apprends via le web... Et à mon tour j'ai envie de partager des informations. Bienvenue dans l'Atelier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez l'article :
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Retour haut de page