Volunia, un moteur qui allie recherche, social et partage?

Ecran d'accueil de Volunia en version mobile
Ecran d'accueil de Volunia en version mobile
Recherche sur smartphone

Massimo Marchiori a commencé à créer le buzz autour de son projet voici quelques mois. Son nom? Volunia. Son objectif? Proposer une approche radicalement différente de la recherche par rapport aux moteurs actuels, dont Google.
Coup de chance N°1: depuis ce matin je suis un « power user » de Volunia.
Coup de chance N°2: Volunia débarque tout de suite en version mobile!

Après une semaine très chargée avec mes nombreuses casquettes, et n’ayant pas vraiment eu le temps de tester d’applications, je me demandais un peu ce que je pouvais rédiger…
Or ce matin, hop! Un petit e-mail bien sympathique: j’avais accès à la bêta de Volunia!
Mieux! En plus d’être lancé tout de suite dans pas moins de 12 langues, Volunia propose une version pour mobiles! AH AH! C’est parti!

Avant toute chose, je préfère rester indulgent sur la pertinence des résultats, contrairement aux premières critiques que j’ai pu lire. Dans beaucoup de cas, ils sont limités voire carrément à côté de la plaque: pour une requête sur « SEO », le 4ième site était en Chinois alors que j’ai bien indiqué ne chercher qu’en Français.
Toutefois, la taille de l’index ne pouvait égaler celui du monstre qu’est Google. De même l’algorithme est certainement appelé à évoluer.
Le design, là encore, peut parfaitement changer. Rappelons le: il s’agit d’une bêta, et Marchiori avait clairement annoncé qu’il ne comptait pas détrôner Google.

 

La recherche sur Volunia, version mobile

 

Recherche classique

La première chose, comme vous pouvez le constater sur la capture d’écran précédente, c’est l’affichage de 4 onglets principaux: carte, recherche, personnes et profil. La partie « Plus » sert à accéder aux paramètres. Ceux-ci sont très limités sur la version mobile en revanche: langue et filtre (sécurité) des résultats uniquement.

Résultats de recherche sur le moteur Volunia
Liste de résultats, avec des icônes à gauche

La recherche seule est similaire à ce que l’on retrouve habituellement sur les autres moteurs de recherche. Une liste de résultats apparaît, présentant un titre, une brève description, l’URL du site… normal!
Enfin normal, c’est vite dit. En cliquant sur un lien, on n’est pas redirigé vers le site choisi, celui-ci apparaît dans Volunia, telle une Iframe. (j’avoue ne pas avoir regardé le code) Je présenterai des screens plus loin, car ces mêmes screens dévoilent d’autres aspects du moteur… Patience!

Reste les icônes sur la gauche.
Le premier bouton renvoie vers une arborescence du site. (Je reviendrai plus tard sur le deuxième)

Carte de site sous Volunia
Un plan de site, avant le site

Une sorte de plan du site, avant d’être entré sur le site. Cette fonction peut s’avérer utile si vous  tombez sur un site immense et complexe.
Google et Bing présentent déjà un aperçu du site dans les listes de résultats, certes sous la forme d’une capture d’écran plutôt que d’un plan. Les utilisateurs préfèreront-ils ce système? A voir…

D’ailleurs pour le côté carte de site, on peut effectuer une recherche en cliquant sur l’onglet carte.

Recherche via l’onglet carte

Ceci fait apparaître une cartographie de sites, où les sites y sont représentés par des buildings, des maisons… Chaque pictogramme correspond-il à une classe de site? Il faudrait que j’utilise davantage cette fonctionnalité pour me familiariser avec.

mappage de sites sous Volunia
Il faut se familiariser avec...

Bon, et qu’en est-il du second bouton? Ou encore de l’onglet « personnes »?

 

Volunia, un moteur social?

 

On parle sur votre site

Messages sur un site par la communauté Volunia
On parle sur votre site!

Non, je n’ai pas écrit le texte précédent après avoir pris un coup sur la tête, genre « tu pôrles pô SUR moi ».
Avec Volunia, les internautes peuvent laisser en quelque sorte des messages sur votre site. Ici, des messages sur le site www.android.com
Via le deuxième bouton, qui s’affiche à gauche des résultats de recherche, vous pouvez voir ces messages.

Le chat

Eh oui, un chat est intégré directement dans Volunia.

Volunia permet de chater directement
Un chat en direct sur le moteur

Lorsque j’étais dessus, le nombre de personnes connectées en même temps sur la même page ne dépassait pas la quarantaine. Pourtant les messages défilaient par moments. Alors qu’est-ce que ça donnera avec des milliers d’utilisateurs?

Vous êtes ici, vous aussi, lui aussi…

Utilisateurs de volunia visibles
Utilisateurs de volunia visibles

Les utilisateurs de Volunia présents sur une page sont visibles par tous les autres.
Heureusement, il est possible de configurer les données qui seront affichées publiquement.

paramétrage des données publiques dans volunia
paramétrage des données publiques

Je passe ici en mode « internet » et non plus sur la version mobile. Celle-ci est également en bêta et présente des bugs, comme le changement intempestif de langue.
Avec un affichage classique, plus pour PC du coup, on accède à d’autres fonctions, comme la recherche par médias. Sans résultats concluants pour ma part d’ailleurs.

Affichage pour écrans type PC de volunia
Affichage pour PC

Ce que l’on voit surtout mieux, c’est qu’avec l’onglet « personnes » actif, on voit les personnes présentent sur la même page, mais également leur nombre ou encore celles qui sont passées par là!
Un bouton « partager » permet de transmettre des infos via Facebook, Twitter, e-mail, ou lien.
A l’heure où Google et Facebook font parler d’eux pour la protection des données personnelles, que donnera le déploiement de Volunia?

Pour ne rien oublier de Volunia, l’onglet extension montre un plugin firefox.

 

Quels changements pour le web?

 

Je déborde du simple test de ce moteur, car j’entraperçois certaines possibilités, certains changements si ce modèle était adopté à grande échelle: Community Management, Référencement, Webmarketing…

Revenons à la navigation web.

Visite d'un site par volunia
Visite d'un site par volunia

En simple utilisateur, vous pouvez voir qui est ou a été sur un site, qui y a laissé un message ou discuté sur le chat…
Imaginons que Volunia ait les parts de marché de Google… AHAH!
Tout le monde pourrait vérifier à tout moment le trafic de tout site!
Maintenant, remplaçons ce site qui s’adresse à une communauté, par un bon gros site e-commerce!

SIte e-commerce et Volunia
SIte e-commerce et Volunia

Référenceurs: vous voulez voir si vous drainez vraiment plus de trafic que votre concurrent? Regardez le nombre de visiteurs en temps réel!
Webmarketeurs: vous voulez savoir si la campagne a porté ses fruits? Tiens tiens… Et si on allait se constituer un fichier de prospects en regardant tout simplement le site du concurrent?!
Community Managers: Quelle est la popularité de votre concurrent? De votre propre boîte / produit? Regardez le chat et les messages!

Pire… Oh, le vilain concurrent a un produit qui marche? Allons le pourrir sur le chat, sous couvert d’un pseudo bidon et en cachant ses données!

Ce type de pratique existe déjà via les commentaires et avis sur des sites, blogs et forums.
Ces plate-formes ont au moins l’avantage d’avoir un hébergeur, un responsable éditorial (normalement), qu’une entreprise pourrait contraindre à faire le nettoyage en cas de diffamation par exemple.

Aujourd’hui, Volunia est en bêta. Que ce passera-t-il si demain des dizaines de millions de personnes ont un accès sans modération? Comment tout cela sera-t-il orchestré?
Surtout que vous restez tout le temps sur le moteur, via cet affichage en Iframe (ou techno similaire hein, là je passe mon chemin).
Ici, Volunia pourrait réussir où Google, Facebook et Bing échouent depuis toujours.

A mon sens, si Volunia doit apporter un changement dans la façon d’aborder le web, c’est bien ça.

Gilles
Gilles
Chef de projet, je travaille sur le web, j'apprends via le web... Et à mon tour j'ai envie de partager des informations. Bienvenue dans l'Atelier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − cinq =

Partagez l'article :
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email
Retour haut de page